Les vacances des français en 2012

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Impacts sur la Consommation Hors Domicile

Pour la troisième année consécutive, CHD Expert a réalisé une enquête sur l’hébergement et les dépenses «hors foyer» des français durant leurs vacances estivales.
Par rapport à l’an passé, une plus forte majorité de français ont pris des jours de congés.
Toutefois, le nombre de français étant partis en vacances en France ou à l’étranger a diminué de 4 points, passant de 31% en 2011 à 27% en 2012.

Comme les années précédentes, on relève une nette orientation vers des vacances « franco-françaises ».
En effet, parmi ceux qui sont partis en vacances cet été, 78% ont choisi de rester en France (+ 3 points par rapport à 2011) quand 22% ont choisi une destination à l’étranger.

Même si la location demeure toujours le premier mode d’hébergement des vacanciers en France, ces derniers sont plus nombreux que l’an passé à avoir opté pour un hébergement hôtelier : 8% en 2012 contre 5,6% en 2011. A noter que l’hébergement hôtelier représente 40% sur les séjours à l’étranger.
On relève pour cette année une très forte hausse des vacances en Club & Villages à l’étranger, passant de 17% en 2011 à 27% en 2012.

Le budget dépensé en restauration et en hôtellerie a légèrement diminué par rapport à l’été 2011.
En effet 37% des vacanciers ont répondu que leur budget était inférieur à celui de l’année précédente, contre 32 % en 2011, ce qui traduit une évolution à la baisse du panier moyen d’achat d’une part et/ou de la fréquentation d’autre part.

Si l’on s’intéresse aux dépenses en restauration hors domicile, le poids des repas pris à l’extérieur a clairement diminué cet été : ils ne représentent que 23 % des repas consommés durant les vacances, contre 30% un an plus tôt, soit une baisse de 7 points.

Selon Nicolas NOUCHI, directeur général de CHD Expert France : « La météo estivale plus que morose et l’impact de la crise économique sur les foyers français ont très logiquement affecté la consommation hors foyer, même si le premier semestre 2012 semblait indiquer une légère reprise après une année 2011 en forte baisse. L’été, ainsi que la rentrée ne semblent pas dégager des indices favorables. L’exploitant doit alors compter, encore plus, sur le touriste étranger… »

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »