Quelles sont les préférences des consommateurs pour leur déjeuner ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La fréquentation des lieux de restauration au déjeuner pendant les jours de semaine est un sujet qui avait déjà fait l’objet d’une étude en Septembre 2011. Le SIAL, Salon International de l’Agroalimentaire a demandé à CHD Expert d’investiguer sur le sujet en analysant le mois de Mars 2012 :

Les constats générés par les résultats sont parfois des tendances de fonds, parfois des tendances ponctuelles.

Où va le consommateur entre midi et deux, durant la semaine ?

Le domicile concerne encore 8 consommateurs sur 10 qui ont déjeuné au moins une fois dans le mois, sur une moyenne de  7,9 déjeuners dans le mois. Ce poids de la consommation à domicile qui se maintient correspond à une tendance temporaire, liée à l’augmentation du chômage, à l’importance grandissante des métiers liés au statut d’auto entrepreneur, à la récupération d’heures, qui favorisent souvent le retour à la maison pour la pause déjeuner.

La consommation à domicile devrait toutefois repartir à la baisse dans les prochains mois…

Les déjeuners en formule rapide / à emporter sont en forte progression : entre 4 et 6 consommateurs sur 10 sont concernés. Ceci concerne les déjeuners en restauration rapide sur place ou à emporter, les selfs, les boulangeries-pâtisseries, les traiteurs.

Concernant le déjeuner à emporter, nous remarquons la très forte influence des déjeuners pris au sein des structures organisées de la grande distribution. Cette progression est tirée assurément par la « proxi ». Les implantations urbaines se multiplient et l’offre VAE de chaque point de vente s’étoffe. Elle concerne plus de consommateurs qu’en Septembre 2011, et la fréquence des déjeuners par mois ne cesse d’augmenter (4,1 déjeuners sur le mois de Mars en moyenne).

Selon Nicolas NOUCHI, directeur général de CHD Expert France : « Ce mode de consommation de l’offre à emporter en GMS prend des parts de marché à ce que l’on appelle le phénomène de « gamelle au bureau » qui reste un mode de déjeuner très important (environ 3 consommateurs sur 10), mais qui est en baisse en comparaison des données de Septembre. Cela s’explique notamment par la plus grande variété des offres VAE en proxi qui peuvent motiver un consommateur à trouver son bonheur dans son épicerie de proximité. On associe souvent la notion de « gamelle au bureau » à des besoins différents du consommateur : faire une économie et/ou préparer une denrée adaptée non disponible à proximité (nutritionnelle, familiale, « gastronomique »,  en quantité suffisante, etc.). »

Enquête menée sur 500 consommateurs.

Echantillon redressé pour être représentatif de la population française des plus de 18 ans.

Pour connaître les dernières informations sur la consommation hors domicile veuillez vous inscrire à notre blog http://chdexpert.blogspot.com/ et à notre page twitter : http://twitter.com/chd_expert

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »